Onésime et le cyclo-pousse – A.I. de Mai 2021

L’Agenda Ironique du Mois de mai nous est suggéré par Laurence qui nous accueille avec quelques consignes à respecter. Pour les lire, cliquez là :

https://palettedexpressions.wordpress.com/2021/05/03/un-bruit-etrange-et-beau-agenda-ironique/

Je résume : on part du titre d’un livre de ZEP « Un bruit étrange et beau, et on en fait absolument ce qu’on veut, à condition d’inclure ce titre et les mots cyclo-pousse, île, et poirier. Quoi de plus logique !

_____

 

Onésime en a marre du confinement, du respect des consignes, de ne plus voir la douce Gertrude que depuis la fenêtre sous laquelle il passe tous les jours.

Il regrette tellement de ne pas l’avoir emmenée en Absurdie pendant que c’était encore possible (https://wordpress.com/post/laglobule2.wordpress.com/675)

Il revoit encore ses yeux pleins de tristesse lorsqu’il lui avait annoncé son départ, et garde dans la tête le petit sanglot discret qui était venu du fond de sa gorge : un bruit étrange et beau comme une poésie, ou comme ce clapotis de la Seine à l’heure bleue dans le livre de ZEP… (c’est un sentimental Onésime, même s’il s’en défend).

Mais Gertrude, la naïve Gertrude, c’est la douceur même : à son retour, elle l’attendait comme Pénélope, mais avec un tupperware rempli de jumeleines confectionnées pour lui avec application. Et quand on connait sa maladresse légendaire, c’était vraiment un super cadeau !

(https://wordpress.com/post/laglobule2.wordpress.com/176 pour la recette).

Onésime attend donc de pouvoir la retrouver au petit troquet où ils avaient leurs habitudes (mais ça, c’était avant !); de pouvoir reprendre ces petites conversations décousues qui font le sel de la vie.

(https://wordpress.com/post/laglobule2.wordpress.com/610)

En attendant, notre Ecriberlu fait le pied de grue tous les matins sous les fenêtres de sa fidèle, attendant de l’apercevoir au milieu des potes de géraniums qui encombrent son balcon.

C’est une végétale Gertrude, elle plante tout ce qui est susceptible de pousser. Un jour, elle a même cru planter un poirier, mais il y a eu gourance cette année-là, elle a récolté des nèfles.

Bref, lorsque les yeux de Gertrude pétillent derrière les géraniums, Onésime est les plus heureux.

Aujourd’hui, il a pris une grande décision : les infos sont confuses mais optimistes : les interdits vont sauter…….. enfin, c’est à souhaiter………

Alors, il va la surprendre, Gertrude, il va lui inventer des vacances lointaines pas très loin : ils partiront tous les deux -si elle le veut bien- pour la première fois. Il va louer un cyclo-pousse et il l’emmènera dans une île. Bien sûr ce ne sera pas Madagascar, ou un pays lointain comme le Vietnam, il faudrait pédaler trop longtemps…. Mais il y en a des îles en France ! on peut pédaler sur l’île de Ré, ou l’île de la Cité……… et même à l’île de Porquerolles ou l’Isle sur la Sorgue !!!

Qui sait, des amis blogonautes comme Ana les rejoindront peut-être pour cette jolie escapade aux senteurs de liberté.

C’est un rêveur Onésime, on l’a déjà dit. Et là, il se prend à rêver……. Mais chuuuuuuuuuuut, ne dites rien à Gertrude, jusqu’au dernier moment ça doit rester secret !

 

Gibulène – 06/05/2021

Une petite pensée pour l’ami Yann qui nous a quittés et ne passera plus déposer ses longs commentaires amicaux et appliqués. Adessias Yann.

 

182499003_741726149829178_6127943252265656162_n

32 commentaires sur “Onésime et le cyclo-pousse – A.I. de Mai 2021

  1. Si je comprends bien, Il est de toi, ce dessin. Trop mignon, oui. J’adore.
    J’étais curieuse de lire d’autres textes d’aminautes dans lesquels il serait question de cyclo-pousse, me demandant si ça nous emmènerait jusqu’en Asie. Eh bien même pas la peine d’aller si loin. Onésime, ce petit malin, a bien plus d’imagination que moi. En tout cas, contente d’avoir fait la connaissance de sa chérie à Onésime. La belle est comme lui, elle ne recule devant rien. Essayer de faire pousser un poirier sur son balcon, oui quand même, il fallait y penser. Ils me plaisent bien, ces deux-là. Aussi j’espère qu’on les retrouvera à l’occasion de futurs agenda.
    Bravo Hélène, défi relèvé haut la main. Douce nuit à toi. A demain 😘

    Aimé par 1 personne

    1. Merci de ce commentaire SOlène ! oui Onésime est un peu la colonne vertébrale de mes textes, il est la porte ouverte à toutes les fantaisies. Je l’aime bien mon bonhomme, c’est un grand philosophe ❤
      Je lui ai déjà consacré une quinzaine de chapitres, si ça continue il va nous faire un bouquin 😀

      Aimé par 2 personnes

  2. Il a raison d’attendre avant de dévoiler sa surprise… sait-on où on en sera avant même la fin de toutes les restrictions… mais j’aime bien son côté rêveur et Gertrude semble bien être du même genre 🙂
    Merci pour ta participation Gibulène et pour le beau portrait de Gertrude aux grands yeux bleus.

    Aimé par 1 personne

  3. Moi c’est sûr je ne dirai rien, parce que je partirais bien sur une île, même en cyclo-pousse. il y a une grande fraîcheur dans votre texte et je vois qussi qu’il y a d’autres aventures à suivre (et à vivre !).

    Aimé par 1 personne

  4. Donc je disais….( parce que mon 1 er essai pfffff! )
    Que j’irai bien pédaler avec Onésime et Gertrude, juste un peu en retrait pour ne pas déranger, profiter de la balade poétique.
    Un beau texte qui fait rêver
    Bises

    Aimé par 1 personne

    1. Merci ma Jany, ils feraient semblant de ne pas t’avoir vue 😉
      On dirait qu’on a autant de mal l’une que l’autre à commenter sur nos blogs……… le tien ne m’avertit toujours pas de tes articles pffffffffff Ravie de t’avoir apporté un peu d’évasion

      J'aime

  5. Bon jour Hélène,
    « C’est une végétale Gertrude … » un état tout à fait singulier … en tout cas, je sais maintenant que Onésime aime les belles plantes … 🙂
    Bonne soirée 🙂
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

    1. Il n’a rien contre, lorsqu’elles sont élancées comme des lianes, et surtout sans épines, même si parfois elles ne manquent pas de piquant ! mais Gretrude, c’est sa muse, son jardin secret 😉 Merci de ta visite Max-Louis

      Aimé par 1 personne

  6. Alors ça (alors), je fais un tel transfert entre votre Onésime et le mien (c’est pratique, c’est vous qui écrivez et moi qui en jouis), sauf que ma Pénélope s’appelle Thérèse (Gertrude, c’est son deuxième prénom), que j’étais convaincue de vous avoir laissé un commentaire la première fois que je vous ai lue ! Voilà un oubli réparé, le vote lui, est fait depuis longtemps (on prend les mêmes -toujours- et on recommence).
    🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Merci de ce message ! je n’ai réussi qu’à « liker » votre commentaire participatif………. il n’y a pas d’oubli ne vous inquiétez pas, qu’un foisonnement de textes qui fait que parfois on s’embrouille ! même les votes sont difficiles 😀 belle journée

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.