Première communion (A.I. Septembre 2022)

le sujet : ça se passe chez Mijo Nouméa ! merci de ton accueil !

https://marie-josee-roy.esprit-livre.school/agenda-ironique-de-septembre-2022/

Je résume : raconter « une première fois » d’une gorgée, d’une lampée, d’une bouffée, d’un effluve, d’un fumet ou d’une morsure, en utilisant quelques expressions culinaires dont la langue française est si riche.

——

 

Que cette enfant, par ailleurs belle à croquer, est difficile à contenter ! avec elle j’ai du pain sur la planche.

Je l’avais emmenée, un après midi, à la plage ou nous étions serrées comme des sardines; nous papotions de choses et d’autres sur notre vie de tous les jours, comme une enfant de 10 ans et sa nounou peuvent le faire. Et voilà que tout à coup, la conversation tourne au vinaigre. Elle me casse du sucre sur le dos en énonçant que, même si elle m’aime beaucoup, il faut reconnaître que je ne suis pas douée du tout pour la cuisine !

Impulsivement, la moutarde me monte au nez, ce qui par les temps qui courent est un véritable luxe. Ça doit se voir sur mon visage, car aussitôt elle se fend la poire : tu ne vas pas en faire tout un fromage insiste-t-elle, hilare. Tu es nulle, et puis c’est tout, même si mon avis compte pour du beurre !

Mi-figue, mi-raisin, je lui demande de me lâcher la grappe: Tu n’y es pas allée avec le dos de la cuillère dis donc! tu es bien contente quand je te fais des gnocchis à poêler ou du poisson carré, non ?

Elle est surprise qu’une adulte puisse se vexer et cherche à se rattraper : moi, ce que j’aime, me susurre-t-elle d’un air angélique et innocent, ce sont tes calissons !

Elle me roule dans la farine et je ne crois pas une seule seconde à cet amour soudain des calissons que nous n’avons d’ailleurs jamais partagé elle et moi, mais l’effet apaisant est immédiat et me renvoie à ma propre enfance, à cette première fois ou j’ai vu puis goûté ces petites merveilles :

Le visuel de ces bouchées en forme de navettes blanches cadrait parfaitement avec cette journée où moi-même vêtue de blanc je faisais ma première communion.

Je m’approche, j’en saisis une délicatement entre le pouce et l’index, l’observe….. glaçage immaculé dessus, hostie dessous (quand je vous dis que ça cadrait), et en son milieu une pâte douce et orangée aux arômes incomparables.

Je ferme les yeux, j’essaye de deviner… Un mélange d’odeurs dans lequel je perçois de l’écorce d’orange, du melon, et une pointe de pâte d’amande comme on en a sur la table à Noël.

Je cherche maman du regard, obtiens son assentiment, et je goûte……

Et là, une explosion en bouche, saveur douce amère d’un moment qui restera gravé à jamais dans ma mémoire. On aimerait que le temps s’arrête, et dès que l’on a dégluti, on n’a plus qu’une idée : recommencer l’expérience avec une sensation de pure béatitude (ça cadre toujours 🙂 ) !

Une main me secoue le bras ! Maman ? mais non ! c’est la choupinette qui s’inquiète de mon silence prolongé. L’atterrissage est rude, je viens de faire un voyage de 65 ans en instantané dans l’espace temps!

Allez, zou, je me secoue : tu viens ma Suzette, je vais te faire des crêpes pour le goûter !

Gibulène

PS : pour les calissons : https://www.atelierdeschefs.fr/fr/recette/13641-calisson-d-aix.php
   et pour les crêpes Suzette : https://www.cuisineactuelle.fr/recettes/crepe-suzette-151591

23 commentaires sur “Première communion (A.I. Septembre 2022)

  1. merci Gibulène c’est un régal. Les calissons huum une tuerie. Tu as parfaitement réussi cet exercice de recette littéraire autour d’une première fois. tu as su réveiller des souvenirs gourmands. Bravo.
    Je crois qu’il y a une petite coquille entre « pain sur la planche » et non « main » 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour Hélène;
    bel exploit : trouver toutes ces expressions culinaires, narrer avec humour la petite dispute, décrire avec nostalgie des souvenirs d’enfance et enfin, nous faire saliver avec les calissons, tout cela dan un seul texte!
    Bisous.
    Bon après-midi,
    Mo

    J’aime

    1. Eh bien si tu as l occasion d en acheter un jour il faudrait qu ce soient des « calissons du Roy René » les plus traditionnels…. Dans une pâtisserie plutôt que dans une grande surface 😊 dans mon coin tout le monde connaît mais certains n’aiment pas…. Moi j’aime trop 🤩🙄😘

      J’aime

  3. Pour sûr ! Si l’hostie avait eu l’épaisseur d’un calisson, j’aurais peut-être persévéré jusqu’à la Confirmation 😇.
    Mais, au final (et en accord avec le thème en cours), suis pas fâché d’en être resté à ma Première Communion 😁
    Une tonalité mi-fugue, mi-raison, que j’ai savouré. Merci, La Gibu’🍪

    Aimé par 2 personnes

  4. Merci à toi Tiniak ! la confirmation n’est pas héréditaire, mon fils a fait la même démarche que toi 😀 c’est un choix très personnel. Mais l’appel du calisson, c’est autre chose 😀 😀 😀

    J’aime

  5. Je vous avais lu au moment mais pas commentée ! Vous avez écrit un très joli texte, certainement le meilleur de cet a.i .
    Votre récit d’une première fois en dépeint d’autre, tout autant « douce amère », gravure d’un « moment qui restera (…) à jamais dans -la- mémoire. On aimerait que le temps s’arrête, et (…).on n’a plus qu’une idée: recommencer l’expérience avec une sensation de pure béatitude (ça cadre toujours 🙂 ) ! »

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup Lyssa, mais c’est un texte dangereux. Des amies de mon cercle proche ici en ont pris connaissance, et m’ont offert à deux reprises … des calissons que je me suis empressée d’engloutir sans aucun souci du raisonnable 🙂 J’ai donc revécu cette inénarrable sensation avec un plaisir non dissimulé ❤

      Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.