Onésime et les fées (A.I. Avril 2022)

Sujet du mois d’Avril, aimablement hébergé par Tout l’Opéra ou Presque » : (https://toutloperaoupresque655890715.com/blog/)

thème général « Les Fées sont d’exquises danseuses« , mais vous pouvez aussi travailler sur « L’effet son, d’exquises danses, heu(ses) » ou encore, si vous êtes cyclistes, « Les fesses ont d’exquises danseuses ».

Il vous faudra glisser ici ou là quelque heureuse homophonie, et si vous réussissez à glisser les mots calembredaine, palimpseste et archéoptéryx, vous gagnerez les félicitations du jury.

Vous pouvez écrire dans tous les styles que vous voulez : récit épique, essai philosophique, critique littéraire, roman d’amour, thriller, poésie, boustrophédon…

—————-

Onésime s’intéresse aux fées aujourd’hui, celles mêmes qui se sont penchées sur son berceau pour en faire le petit gars sympa qu’il est devenu. Pourquoi les fées, me direz-vous ? A cause d’un documentaire qui a attiré son attention, et qui s’intitulait « les fées sont d’exquises danseuses ». C’est un passionné de lecture Onésime. Figurez-vous qu’il déchiffre même les textes en boustrophédon ! D’ailleurs, il avait découvert le Boustrophédon en lisant un poème de Victor hugo, un poème sur La Fée (ça tombe à pic soliloque-t-il !) et qui disait :

LA FEE
.eéF al sius eJ ! tnafne leb ,sneiV
Je règne aux bords où le soleil
eéffuahcér edno’l ed nies uA
Se plonge, éclatant et vermeil.
tneroda’m tnediccO’d selpuep seL
Les vapeurs de leur ciel se dorent,
;tnahcuot sel ne essap ej euqsroL
Reine des ombres léthargiques,
seuqigam sialap sem sitâb eJ
Dans les nuages du couchant.
;enahpaid tse euelb elia noM
L’essaim des Sylphes enchantés
,enalp ej dnauq ,sod nom rus riov tiorC
Frémir deux rayons argentés.
;etnerapsnart te esor ,tiul niam aM
Mon souffle est la brise odorante
;spmahc sel snad erre ,rios el ,iuQ
Ma chevelure est radieuse,
esueidolém ehcuob am tE
Mêle un sourire à tous ses chants.
;segalliuqoc ed settorg sed ia’J
J’ai des tentes de rameaux verts;
,segalliuef sel tnecreb euq iom tse’C
Moi que berce le flot des mers.
,eunégni erbmo ,sius em ut iS
Je puis t’apprendre où va la nue,
;xuae sel tnenneiv ùo’d rertnom eT
Viens, sois ma compagne nouvelle,
elèvér et ej euq xuev ut iS
Ce que dit la voix des oiseaux.
.oguH rotciV

Pourquoi s’encombrer la mémoire d’un texte si difficile à lire? Onésime ne le sait pas. Ce dont il se souvient c’est des calembredaines qui en ont résulté lorsque avec ses potes, à l’école, ils ont testé un boustrophédon sur un palimpseste (fortement endommagé, il faut le préciser). Le moins qu’on puisse dire est que l’imagination était au rendez-vous !

Ce palimpseste retraçait à l’origine l’histoire d’un archéoptéryx. Les joyeux lurons l’avaient modifié à l’envi.

L’archéoptéryx est un dinosaure à plumes noires, et le plus ancien des oiseaux fossiles, était devenu sous leur plume fantaisiste :

L’arc et hop thé rixe

Haie un dîne au zore

A plus meuh noir

Et le plus anse yen

Des oies seaux faux cils.

et donc :

l’arc et hop thé rixe

eroz ua enîd nu eiah

à plus meuh noir

ney esna sulp el te

des oies seaux faux cils.

Cuisant souvenir d’un zéro collectif en classe, le seul qu’il ait jamais récolté; c’est un studieux Onésime, ce jour là il s’était laissé aller ! Leur professeur avait d’autant moins apprécié que le parchemin avait été troué et serait à présent inutilisable.

Les grandes personnes sont décevantes avait-il pensé. Et quelle importance cela avait-il d’écrire les fées, l’effet, lait fait, l’ai fait……. les homophonies sont nombreuses. Les mots sont comme des notes de musique, et qu’elles soient noires façon archéoptéryx ou blanches comme des tuniques de fées, elles se transforment toujours en musique de ballet (balai, bal haie, bas laid, bah ! laid !).

En lisant quelques mois plus tard les œuvres de Saint-Exupéry (Antoine de son prénom) il avait immédiatement fait sienne sa philosophie de vie :

– les enfants doivent être indulgents avec les grandes personnes,

– toutes les grandes personnes ont d’abord été des enfants, mais peu d’entre elles s’en souviennent,

– les grandes personnes ne comprennent jamais rien toutes seules, et c’est fatigant pour les enfants de toujours et toujours leur donner des explications.

Onésime, resté enfant dans l’âme, adhère toujours, quelques années plus tard, à ces maximes d’une logique implacable.

Bref, après ces réminiscences (raies mini sens, Rémy nie sens, Ré, Mi, ni sens) sans queue ni tête puisque dépourvues de tout lien avec son activité présente, Onésime (qui est en rêveur, vous le savez, et qui a tendance à se disperser) reprend pied dans l’ici et le maintenant :

« Les fées sont d’exquises danseuses »

Le documentaire l’a passionné, mais pour en tirer la substantifique moelle, par où commencer ? Tant de chefs d’œuvres à évoquer : Les six chants de la Princesse des contes de fées (Karol Szymanowski), Le conte des fées (Stanislaw Moniuszko), Le cœur des génies et des fées ou La ritournelle des fées (J.B. Lully), ou encore son morceau préféré : Le pas de deux de la fée Dragée et du Prince Orgeat (Illich Tchaïkowski)….

Il est perplexe, Onésime, comme souvent. et comme souvent aussi, il prend une sage décision : il ira voir un spécialiste -et pas des moindres – son pote blogonaute « Tout l’Opéra ou Presque ». Lui, saura démonter les rouages de ces merveilleuses (mères veilleuses) histoires de danseuses aux allures de Fées. Et ça tombe bien puisque c’est chez lui qu’il doit se rendre pour déposer son article ! C’est un malin, Onésime, mais ça vous le savez maintenant.

Il a hâte de parler de son idée à Gertrude….. Ils iront tous les deux, et peut-être croiseront-ils Anna Podoton, Dupin et Lily, ou cette pianiste chinoise tellement douée….

Une chouette journée en perspective !

Gibulène – 03/02/2022

Publicité

21 commentaires sur “Onésime et les fées (A.I. Avril 2022)

  1. Waouh (à nouveau), il démarre très fort cet Agenda Ironique.
    Et moi qui n’en suis qu’à me gratter (comme chaque mois) l’occiput en me demandant ce que je vais bien pouvoir trouver qui réponde au cahier des charges de l’A.I.
    En tout cas, merci beaucoup, Hélène et Onésime, de me fournir quelques pistes de réflexions.
    J’adore, j’adore, j’adore !

    J’aime

  2. Bah Mazette, la barre est haute pour cette agenda, selon la liste des ingrédients du maître de cérémonie, pourtant tu produis une pépite. J’ai adoré en particulier « l’arc et hop thé rixe ». Vraiment je salue tes jeux de mots et homophonie. C’est un beau travail de recherche et d’écriture talentueuse. Je « seiche » encore devant ma feuille, « l’in psy rat si on » se fait attendre 🙂

    Aimé par 2 personnes

    1. lâche prise et ça viendra. Quand je me mets devant ma feuille je n’ai pas la trame de l’histoire, je la découvre en l’écrivant 😀 c’est ludique et je me surprends parfois 😉

      J’aime

  3. Bon jour Hélène,
    Diantre ! y a pas de demi mesure mais bel et bien la mesure de cette belle partition qui nous fait mesurer à la tonalité prêt l’envergue d’un Onésime toujours curieux de tout… 🙂
    Bonne journée à toi.
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

  4. Onésime a bluffé Ana qui en est resté bouche bée et jambes coupées! (ben oui c’est pas un lézard Ana, ça repousse pas 🙄).
    Comme d’autres, je me demande toujours par quel bout commencer et surtout comment éviter les fées rosses… 😉
    Bonne journée.

    Aimé par 1 personne

  5. Bonjour Hélène tu as fait preuve d’une habileté confondante!
    Je suis époustouflée mais j’avoue que je n’ai pas réussi à lire jusqu’au bout ton boustrophédon… J’avais les yeux qui se croisaient! 😉
    Bisous.
    Bon après-midi,
    Mo

    Aimé par 1 personne

    1. merci d’avoir essayé lol ! tape « la fée » de victor hugo, tu devrais avoir le texte original et reposant….. enfin ça reste du victor hugo algré tout. Bisous et bonne soirée Mo – Hélène

      J’aime

  6. …spuǝʇʇɐ╻ɾ ,ʞO
    Youpla ! Va te falloir faire le poirier. Il fleurit, non ? Chez toi comme chez moi.
    Spectacle virginal qui nous entourait, enfants; sur lequel un autre regard se pose, désormais, toujours teinté d’une joie inexplicable. Magie printanière.
    Merci pour ce texte, gibulène.
    (sans majuscule… comme moi, hein ?)

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.