Le mystère de l’étoile (A.I. Janvier 2022)

En ce mois de Janvier 2022, voilà le sujet que Lyssamara nous a concocté :

Vous voudrez bien le commencer par cet extrait (tiré d’un journal intime fort célèbre)

« Tandis que les autres demeuraient silencieux, il se mit à aller et venir, fouillant dans tous les tiroirs »

et y glisser cette phrase-phare capturée

« Je m’attache très facilement »

où vous rêverez.

Si vous y introduisez quelques de ces mots-ci, on s’approchera du faîte (de l’édifice littéraire évidemment): étendre, galet, sicaire, céphéide, ange, se revancher et revif.

———-

Tandis que les autres se tenaient silencieux, il se mit à aller et venir, fouillant dans tous les tiroirs, à la recherche du moindre indice qui lui permettrait de comprendre le mystère qui s’était joué cette nuit-là !

Dans le livre qu’il venait de parcourir avec avidité, l’ histoire disait que la magnifique céphéide, guidée par un ange, s’était posée sur le faîte d’une grotte pour attirer l’attention sur un enfant nouveau-né… mais le vieux grimoire s’arrêtait là, prometteur d’une suite qui, il le sentait, était susceptible d’avoir modifié l’humanité et son histoire……

P1330144V2

Mais encore fallait-il retrouver où l’Oncle Joseph avait rangé ledit livre. Sans trop s’étendre sur l’ordre relatif qui régnait dans la demeure, il était de notoriété publique qu’Oncle Jo, collectionneur dans l’âme, n’avait aucune notion du minimum d’organisation que requérait son hobby.

Quand on lui demandait pourquoi il amassait tout et rien de la sorte, il avait coutume de répondre « je m’attache très facilement aux objets« ………… juste avant de retomber dans le mutisme poli qui le caractérisait.

Mais lui seul pouvait en quelques secondes retrouver LE galet poli ramassé sur la plage un 25 janvier, ou encore LE poster d’Alan Ladd dans le rôle d’un sicaire dans le film « Tueur à Gages » de 1942.

brokenststill001x.th

Seulement voilà, Oncle Jo n’était plus là, et Tante Marie, dans un revif de jeunesse, ou peut-être pour se revancher de toute cette existence sédentaire, venait de vendre la maison pour reprendre sa vie nomade d’avant………

D’avant ? mais d’avant qui et d’avant quoi ??? En fait, dans le village on savait peu de choses de Joseph et de Marie, qui avaient toujours été là, sans qu’on puisse leur donner d’âge précis…… Ils étaient le repère de tout un chacun par leur sagesse et leur sens de l’hospitalité, et tous les enfants les avaient adoptés, au fil des générations, sans se poser de question.

Il devenait vraiment urgent de retrouver la suite de l’histoire, avant que tout ce fatras ne finisse dans un vide-grenier.

Il appela ses amis présents à la rescousse. Ils étaient douze : l’union fait la force, bientôt ils sauraient………

Gibulène – 08/01/2022

Publicité

47 commentaires sur “Le mystère de l’étoile (A.I. Janvier 2022)

  1. J’adore, ma Gibu. J’aime l’atmosphère que tu as su créer ( et qui fait qu’on en redemanderait), j’aime ta prose… bravo 👏
    J’ai bien aimé aussi le texte de John, mais comment lui dire ? On ne peut pas laisser de commentaires sur son blog. Mais j’aime bien également le texte de Patrick et celui de leretourduflyingbum. Ben vui, j’suis tellement pas inspirée, que je vous ai trouvé courageux, et – cerise sur le gateau: talentueux.
    Bon, d’ici là fin du mois j’ai, j’ai le temps d’aller relire ces deux derniers et commenter avant les votes…
    Bisous, a bientôt 😘
    PS: le plus drôle, c’est que j’suis en train de lire Madame Bovary.

    Aimé par 4 personnes

    1. John, je lui laisse mes coms sur son mp de fbk 😀 Je viens de découvrir le Léon de Flying Bum mais pas encore vu Patrick. Quelle richesse ces lectures ! comme je le disais à John, c’est tellement étonnant de voir toutes les directions prises à partir de quelques mots jetés sur la feuille 😀 . Pour l’atmosphère, apparemment je n’ai pas encore décroché de la période de Noël…. l’important c’est de s’amuser. Bisous et merci ma SOlène

      Aimé par 1 personne

    1. c’est tellement ludique ! je crois que j’aime autant jouer avec les mots que toi avec les couleurs………. encore que tu ne sois pas en reste pour l’écriture lorsque tu t’y adonnes 😉 Merci à toi !

      J’aime

      1. Moi aussi, j’adore, et même qu’un jour, je ferai un billet sur l’opéra The Wall !
        Atom heart mother, j’ai failli le chanter (un des nombreux projets que nous avons eu ces derniers temps, et qui n’ont pas vu le jour 😢)
        Quand même, ça devait être quelque chose, leurs concerts !!!

        Aimé par 2 personnes

      2. oui grand regret pour moi de ne pas les avoir vus sur scène…… Tu chantes aussi ? on s’aperçoit au fil des billets qu’on se connait très peu les uns et les autres 🙂

        J’aime

  2. Toi aussi, tu chantes ?
    Moi j’ai beaucoup chanté, notamment à l’opéra, où les chœurs (amateurs) dans lesquels j’étais ont parfois été sollicités dans des spectacles professionnels. C’est comme ça que j’ai chanté l’opéra « Joseph » de Méhul en 1989, dans le cadre des célébrations du bicentenaire de la Révolution française. Il y avait dans cette production une petite jeune soprano qui débutait (c’était son premier engagement professionnel), et qui chantait au milieu du chœur, juste à côté de moi. Elle s’appelait Nathalie Dessay ! L’année suivante, elle remportait son grand prix d’Art lyrique à Salzbourg et sa carrière internationale débutait.

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai rencontré Nathalie Dessay chez des amis sur Marseille il y a quelques années à l’occasion de l’anniversaire d’un ami très investi dans l’opéra et mécène à ses heures et à son niveau ! Il évolue entouré d’artistes …. Personnellement j’adorais chanter et jeune je faisais partie de la chorale des Écoles Libres. Notre répertoire était plutôt le chant grégorien. Ado j’apprenais tout le répertoire variétés………. Des problèmes orl à répétition et des pbs d’œsophage font qu’il ne sort plus que de misérables gargouillis qu’il vaut mieux ne pas tenter 🙂 mais c’est un de mes grands regrets de ne plus pouvoir chanter pour tout et pour rien.
      En parlant de bicentenaire, j’ai un vieux livre familial (non musical) qui avait été édité en 1889 pour le centenaire de ladite révolution (un prix scolaire au nom de mon grand père avec de belles brochures.) Plus dans ton domaine, un très vieux livre aussi « La chanson française du XVè au XXè siècle aux Ed. Mignot avec en p. 181 La Marseillaise, entre autres….. Il est mal en point mais très exploitable 😀 je suis bavarde ce soir lol !

      Aimé par 1 personne

  3. Tout ça me rappelle vaguement quelque chose, mais quoi ?
    Un extrait du nouveau test…????
    (mince, j’ai oublié la suite)

    Plus sérieusement, bravo !
    Placer « sicaire » dans ce contexte, c’est un tour de force…

    Quoique, dans le rôle, j’aurais bien vu Hérode…;-)

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.