La Rentrée d’Onésime (A.I. Septembre 2020)

C’est chez Poésie de nature (https://poesie-de-nature.com/2020/09/02/agenda-ironique-septembre-2020/) que ça se passe : Il faut donc

Nous voilà donc à la proposition du sujet du mois : raconter une histoire contenant les 4 mots suivants :

Longue-vue, chafouin, gésir, chemin 

En vous mettant dans la peau d’un animal de votre choix.

Et en intégrant la phrase et les deux strophes suivantes (Lewis Carroll dans Alice au pays des merveilles) :

« J’ai entendu dire que quand on est perdu le mieux à faire c’est de rester où on est et d’attendre qu’on vienne vous chercher, mais personne ne pensera à venir me chercher ici. »

et

«  Tout flivoreux vaguaient les borogoves;

Les verchons fourgus bourniflaient ».

A vos plumes et poils de tous bords pour cet agenda de rentrée, en fables, affabulations, ou autre forme ! Toute la création peut être invitée, les animaux imaginaires bien sûr. Les humains sont autorisés à passer dans le paysage aussi…

Alors voilà :

Onésime est de retour…….

Il n’a pas trouvé sa jolie sirène pendant ses vacances à la mer, mais il a les yeux remplis de belles images et le cœur un peu gros de reprendre le travail.

Son seul souci, le dernier jour, fut la disparition de la plage, que ni les médias ni Carnets Paresseux ne se sont expliqués. Mais c’est un optimiste, Onésime, il se dit que ça va forcément s’arranger…

C’est aussi un prudent Onésime, il prend le train pour se rendre au boulot : ça évite les pannes, les embouteillages, et les risques d’accident sur le chemin.

La veille au soir, le ventre un peu noué, il a préparé son sac à dos avec, dedans, des masques -devenus obligatoires-, de l’eau, des kleenex, des galettes, et une longue vue pour regarder le paysage par la fenêtre.

Le train le berce, ça chante un train. Il entend soudain une voix grave : « Tout flivoreux vaguaient les borogoves, Les verchons fourgus bourniflaient !!! il était temps que je me barre »

????

Il en faut pour le déstabiliser Onésime, mais LA !!! Il réfléchit (il est posé Onésime) ! C’est quoi ce galimatias ????

Entre les deux sièges face à lui, laissés vides pour cause de pandémie, UN SOURIRE ! Oui, oui, un sourire seul, sans visage !

Le voilà rassuré ! Chat du Chester ! Salut ! Que fais-tu dans le TER Avignon-Marseille ?

Le visage du greffier apparaît progressivement, suivi de près par le reste de son corps. Son expression est plus chafouine que dans le bouquin !

Il hésite un instant, et répond : «  J’ai entendu dire que quand on est perdu le mieux à faire c’est de rester où on est et d’attendre qu’on vienne vous chercher, mais personne ne pensera à venir me chercher ici ». Du coup, il me faut gérer mes apparitions, et c’est toi que j’ai choisi pour m’héberger…..

Aussitôt dit, aussitôt fait. La collusion est brutale ! Onésime se sent félinement envahi. Il tente d’appeler, mais ne peut que miauler……… et ce sourire niais qui lui barre le visage, ces poils partout, lui qui est un adepte des peaux bien épilées…. Quel cauchemar !

Un instant de découragement. Dans le reflet la vitre il se voit gésir sur le siège, ses grosses griffes plantées dans le tissu défraîchi… ses pensées dérivent, il rêve de croquettes, de lapin blanc, et de souris à courser….

On le secoue : sur lui des regards posés : jeune homme, nous sommes à Marseille-Saint-Charles, vous êtes arrivé !!!

C’est un pragmatique Onésime, il reprend vite pied dans la réalité ! Mais en s’enfonçant dans les entrailles de la Gare pour récupérer son Métro, il se dit qu’il faudrait qu’il arrête de dormir et de rêver, surtout dans la journée. Pourtant c’est bon de rêver, ça permet d’oublier……

En attendant la rame, par pur réflexe, il vérifie l’état de sa pilosité ! Le voilà rasséréné !

A bientôt Onésime du Cheshire, bonne rentrée !

Gibulène 15/9/2020

Merci à tous mes lecteurs de supporter cette insupportable présentation. N’étant pas douée en informatique je n’ai pas été à même de reconfigurer l’ancien Editeur, si pratique. Je ne trouve plus les photos, je ne trouve plus rien d’ailleurs….. Lorsque je suis les tutos, j’arrive à une mention me demandant de passer à la version payante pour installer le plug in….. Si je ne trouve pas le mode d’emploi cela marquera vraisemblablement la fin de mes exploits épistolaires…. Vous me manquez déjà mais je ne suis pas faite pour le changement – Je continuerai de vous suivre toujours avec le plus grand des plaisirs.

Hélène

25 commentaires sur “La Rentrée d’Onésime (A.I. Septembre 2020)

  1. Le chat de Chester pour Onesime en vague à l’âme, voilà qui redonne le sourire ! Merci pour la tendresse de ton histoire, et longue-vue, heu, longue vie à ton blog qui va retrouver j’espère son horizon comme carnets paresseux a retrouvé la plage …
    Belle journée à toi Gibulène
    Véronique

    Aimé par 1 personne

    1. merci à toi de ce commentaire optimiste. J’en ai un peu marre d’avoir changé x fois de configuration depuis 2006…. en plus je suis du genre « montre-moi pas à pas et ensuite de gère » 😀 j’ai été infoutue de retrouver l’insertion de photos par exemple, et le changement de caractères. Je n’ai plus la patience je pense. Onésime est farfelu 😉

      Aimé par 1 personne

      1. Ne perds pas espoir… je ne me souviens plus comment je faisais pour éviter ce qui est juste un leurre . Mais j’ai une autre solution : en mode bloc tout en haut à droite il y a 3 petits points ? Dans la version Android ils y sont, et là tout en bas du volet de paramètre ’utiliser l’éditeur classique’
        Sinon moi je suis passé au nouveau, et pour certains trucs c’est mieux, même si pour des textes simples on perd du superflu à mon avis pour moi

        Aimé par 1 personne

  2. Bonjour Hélène,
    j’espère que tu retrouveras l’ancien éditeur. Je n’ai jamais changé pour le nouveau, je pense qu’il ne vaut pas un clou.
    J’aime beaucoup ton article amusant et fantastique à la fois!
    Gros bisous à toi,
    MO

    J'aime

  3. J’avoue avoir bien ri en lisant les aventures de ce malheureux Onésime captif d’un chat sournois.
    Je me le représentais fort bien poilu, rayé, les moustaches en mouvement perpétuel et toujours aux aguets.
    Mais quelle idée de lire des aventures si folles et si déconnectées de la réalité ? On n’a pas idée de se lancer dans un livre de Lewis Carroll, grand écrivain passionnant mais quelque peu allumé. Onésime a dû lire un jour les histoires d’Alice et s’identifier trop à ce bon vieux Chat du Chester si rusé. Résultat, il s’est retrouvé envahi par ce maudit chat durant un rêve qui s’assimilerait plutôt à un cauchemar !
    Heureusement que le contrôleur passait par là ! La prochaine fois Onésime, lis plutôt un James Bond ou un O.S.S. 117 ce sera plus passionnant.

    J'aime

    1. Ce n’est pas la faute d’Onésime, c’est de la mienne ! quand dès l’enfance on aime Lewis Caroll puis plus tard Le Petit Prince ou l’Écume des Jours, on n’est pas tout à fait du bon côté du miroir !!!! il fait ce qu’il peut pour s’adapter à ma plume le pauvre !!!! j’avoue que Hubert Bonisseur de Ka Bath était plutôt dans la bibli parternelle que dans la mienne 🙂 Merci de ton passage Yann

      J'aime

  4. Bon jour Hélène,
    Voici comment revenir sur l’éditeur classique :
    1. Dans ton menu du {tableau de bord} tu choisis {Articles}, tu cliques sur [Ajouter]
    2. Tu mets un titre (soit au hasard) soit le vrai titre de ton article.
    3. Tu enregistres.
    4. Tu reviens sur ton {tableau de bord}.
    5. Au menu {Articles}, tu cliques sur {Tous les articles}
    6. Puis tu fais le choix de l’article à modifier.
    7. Tu choisis {Editeur classique}
    8. Et voilà, tu es sur l’ancien éditeur.
    9. Et tu devras faire cela à chaque fois pour retrouver l’ancien éditeur.

    Voilà, voilà.
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

  5. Re Bon jour Hélène,
    Cette fameuse plage disparue … reste tout de même un mystère … il faudrait se pencher sur la question … à la pêche aux infos, quoi ! Hein ?
    L’Onésime reprend du service dans un contexte étonnant et je pensais au Chat botté un instant … n’empêche qu’il nous laisse sur notre faim entre la Gare et le Métro … la méditerranée n’est pas loin … mais plage … de galets 🙂
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

  6. Peut-être en effet s’est-il perdu entre deux Contes mon Onésime, c’est un distrait ….. on verra où le mèneront ses prochaines aventures maintenant qu’il va pouvoir retrouver le rédactionnel facile de sa propriétaire ! merci de tes passages, explications, et commentaires Max-Louis 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.