Le mois des fous – Agenda Ironique de Mars 2020

Nous repartons dans une nouvelle aventure dont les consignes sont les suivantes :

Ce mois-ci, il s’agit d’écrire, de décrire, raconter, imaginer que vous êtes dans le moi d’un fou. Vous allez parler de ce que vous voyez, ressentez, imaginez, de l’intérieur de ce moi fou, en vous mettant à la place d’un de « ces êtres étranges et dérangeants » que sont les « fous ».
Sauf que bien sûr, il y a une contrainte !
Il vous faudra insérer, là où vous voudrez, la phrase suivante :
« Monsieur Popples a des yeux de framboises et se demande connaissance et contoise ».
– Je vous prie de rester courtois, voyons !


 

Il fait frisquette, j’hésite à mettre les pieds dehors, d’autant qu’ils sont devenus tellement autonomes que je ne maîtrise que difficilement ma destination.

Dans mon sac à dos, j’ai mis en vrac une boussole, un bocal de cornichons, 3 mouchoirs rayés, une loupe et une plume de flamant rose….

Depuis quelques jours je ressens comme un vent de folie qui circule et je me demande si, tout compte fait, je ne circule pas avec lui !

Au moment où je me hasarde à l’extérieur, le lapin blanc passe, me demande l’heure, et détale sans attendre la réponse.

phphkUoOE

j’avance donc, sur la pointe des orteils pour ne pas réveiller le chat qui dort….

1e883cf424b0056c2663a1c03f443fa3

Des questions existentielles s’imposent à moi. Je m’interroge :

– Un aveugle qui prédit l’avenir est-il un voyant ?

– Un sourd muet qui parle avec ses deux mains est-il ambidextre ou bilingue ?

– Pourquoi les magasins ouverts 24h/24 7j/7 ont-ils des serrures ?

Je croise un voisin qui soliloque lui aussi. 1515 marmonne-t-il ! il doit revenir du Bureau de Poste. Il est philatéliste et numismate. Je le salue comme il se doit, et tente d’engager courtoisement la conversation :

  • Monsieur Popples a des yeux de framboises et se demande connaissance et contoise », lui dis-je en souriant.
  • Je vous prie de rester courtoise, voyons ! répond-t-il, furieux ! vous savez bien que je suis allergique aux fruits rouges !!!

La réponse est sans appel. Je poursuis, confuse, ma promenade. Je ne compte qu’un pas sur deux pour ne pas m’éloigner trop vite. Une motobylette me double, conduite par un lama cracheur. Sur le porte-bagages, blotti dans une théïère chaotique, un petit escargot ( 😉 ) vit l’aventure de sa vie et se prend pour Alain Prost.

 

théïère

 

Je leur lance un signe de main, et réalise que ce sont mes pieds qui s’agitent ! je finis par marcher sur la tête !!!

Au détour du chemin j’aperçois Alice qui papote avec le chapelier. Je leur offre des cornichons qu’ils s’empressent de tremper dans leur thé. Encore quelque chose de bizarre : ils n’ont même pas aperçu la cagouille de la théïère ! incroyable, non ??? cette constatation entraîne illico une nouvelle question dans mon cerveau :

-Combien, à New-York, y a-t-il d’accordeurs de piano ????

Découragée par mon ignorance crasse, je décide de faire demi-tour et de rentrer. Je prends ma boussole, l’oriente vers Mars, et je trace…….. (en vérifiant, de temps en temps, avec la plume de flamant).

Boby m’attend, à la maison. Il a invité sa copine Avanie à passer la soirée…… elle a les yeux framboises.

boby

 

Au fait, j’ai dû m’égarer ! Que fallait-il raconter ???

Capture

 

Bon mois de mars, quoi qu’il en soit !

LN – 01/03/2020

 

35 commentaires sur “Le mois des fous – Agenda Ironique de Mars 2020

  1. C’est le givre qui, la tête à l’envers, fit glisser la cagouille vers la théière d’Alice. Complètement framboise à souhait, cette histoire de pieds qui ont une vie autonome à proprement parler.
    La question à propos du nombre d’accordeurs de pianos new-yorkais est essentielle, voire vitale. Mais après une nuit blanche de recherches, j’avoue piteusement que je n’ai toujours pas trouvé la réponse. Ce qui va sans doute provoquer en monsieur Popples un tsunami d’originalité sans précédent. Logique.
    Je remarque toutefois, que la théière est dotée de trois becs verseurs. Ce n’est pas un peu juste, pour un objet de cette utilité ? D’autant qu’ils ne sont que deux à boire du thé, mais si un quatrième arrive, avec quel bec sera-t-il servi ?
    Vraiment, cet agenda ne manque pas de cornichon, c’est un régal.
    J’applaudis des cinq boussoles cette magnifique plume de flamant rose. Bravo.

    Aimé par 2 personnes

    1. Désolée d’avoir perturbé ton sommeil Jo…. j’ai cherché des explications pour la théière moi aussi : en fait le bec verseur noir forme un circuit avec l’anse et permet à La Cagouille de faire son parcours de jogging sans être importunée par les miasmes du tannin….et le bec d’en bas verse directement la dose voulue de mélasse !!! heureusement que j’ai mes entrées chez les escargots 😉

      Aimé par 2 personnes

      1. C’est une anse d’aisance, à ne pas confondre avec les cabinets, quelle ingéniosité !
        Remarque, gibulène, qu’une petite chasse d’eau, en cas d’inondation…
        Grâce à toi, mon regard s’est ouvert sur la réalité du genre, j’imagine cette petite cagouille en train de jogger à cloche-pied dans son circuit d’aisance, une situation qui mériterait bien un article à elle seule, histoire de prouver que les escargots pensent, ont des neurones, et s’en servent pour se protéger des miasmes. L’Homme pourrait prendre modèle sur eux en ce qui concerne le « loin d’être connaud virus ».
        En ce qui concerne tes entrées chez les escargots, tu m’intéresses. Je veux bien que tu leur leur parles de moi, pour postuler dans la catégorie, et appliquer la coquille en cas d’exposition au virus.
        Mes amitiés à tous. 🙂

        Aimé par 1 personne

    1. Merci Mo !!! à priori c’est le loufoque que je maîtrise le mieux en écriture 😀 c’est tellement facile de se laisser aller au délire ! gros bisous et merci de tes passages nombreux et réguliers

      J'aime

  2. Je sais pas écrire de cette manière, mais ton écrit était absolument délicieux. Je me suis’ à chaque phrase délectée avec en plus les illustrations cocasses, c’était trop bon. Trop, même pas fou, burlesque. J’adore 👏 bravo

    J'aime

  3. Bon jour,
    Ce que j’aime dans ce texte c’est avant tout et premièrement avec toute la lucidité qui est encore sur le premier pont du gaillard avant de la conscience bien mise à cette heure de la soirée pas vraiment avancée mais somme toute s’avance tout de même à pas de sénateur sans perdre la boussole du propos, ce sont les trois fameuses questions qui me paraissent translucide de bon sens …
    Merci pour ce partage tout en élégance …
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

  4. c’est lorsque je ne suis pas déjantée que je suis suspecte 😀 mais on ne peut pas se déjanter devant tout le monde ! heureusement la blogosphère reste malgré tout une bulle privilégiée ! joins-toi à nous dans l’Agenda Ironique (tu peux observer les règles via Carnetsparesseux, (https://carnetsparesseux.wordpress.com/) ou sur le dicodébonnaire (chez Ecriturbulente https://ecriturbulente.com/2020/03/16/le-dictionnaire-debonnaire-12-20/). On déjante en général beaucoup et en groupe 😀

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.