Onésime l’écriberlu

Encore un exercice de style amusant !!! basé cette fois-ci sur des néologismes nés de l’imagination collective des participants. Au départ, il y en a quelque chose comme 26, à l’arrivée j’en ai rajouté quelques uns pour que mon texte reste cohérent, si je peux dire !!!

J’anticipe en vous mettant les significations de ces « mots-valise ». (en rouge les néologismes du groupe, à caser dans le texte, comme d’habitude).

ABOMIFREUX                 abominable + affreux

BALUMENT                      baleine + jument

JUMELEINE                      jument + baleine

POLIMALIE                     polisson + anomalie

FATALIMACE                  fatalité + limace

ELEPHANTASTIQUE    éléphant + fantastique

MERGNIFIQUE              merveilleux + magnifique

ENCHANQUISE             enchantée + conquise

AMUPLIQUé                  amusant + compliqué

CHARONNE                   chat + ronronne

INSOLITUDE                 insolite + solitude

ARTIFICELLE               artifice + ficelle

BRUMAGEUX               brumeux + nuageux

AGENGOUIN                agenda + pingouin

DELICARISTIQUE      délicatesse + humoristique

MIRIFIFIQUE              rififi + mirifique

DELIBULE                   délicat + noctambule

CREAGINAIRE           créature + imaginaire

EXISTANCIé               existence + distancié

TARTUFFOLIQUE     tartuffe + colique

GYMNASTICOT         gymnastique + asticot

COUETTIVITé           couette + productivité

 ECRIAME                  écriture + programme

PINGOUINATION     pingouin + imagination

CHOCILE                    choix + difficile

DROLATOUR             drôlatique + retour

ECRIBERLU              écrivain + hurluberlu

VERODAVINA           Véronique et Davina

DORMICOUETTER  dormir sous la couette

DELIREVES               délires + rêves

AUJOURDEMAIN   aujourd’hui + demain

GIRAPOTAMES      girafes + hippopotames

RENAUCOURT       Renaudot + Goncourt

PULLIBEL               Pullizer + Nobel

 

Ne vous découragez pas, le texte arrive !!! vous êtes prêts ? alors jouons avec les mots, c’est le but du challenge !

 

 

 

Onésime commença sa journée par une séance de couettivité délicaristique, afin d’envisager sous les meilleurs auspices un écriame dont le chocile était amupliqué !

Mergnifique ! S’écria-t-il soudain intérieurement ! Le charonne malgré le temps brumageux, quel effet miriffifique contre l’insolitude !

Il se leva avec, malgré tout, l’abomifreuse impression d’être dans  le corps d’une fatalimace dépassée par les évènements….

Après un café qui aurait réveillé n’importe quel délibule épuisé, il s’assit à sa table de travail et réfléchit à la créaginaire quasi préhistorique dont il allait relater le drôlatour : Serait-ce une balument ? Une jumeleine ? Il avait renoncé, par manque de documentation, à narrer les aventures de l’éléphantastique dont la polimalie tartuffolique manquait totalement de poésie, d’ailleurs !

Il chercha son agengouin empli de pingouinations enchanquises, mais en vain, Son regard se porta, au sol, sur la lente progression d’un gymnasticot qui passait par là pendant que la radio beuglait le toutouyoutou de Vérodavina.

Ce petit ver existancié tira les artificelles de ses neurones.

Eureka pensa-t-il très fort (il était parfaitement bilingue), j’ai mon sujet ! A partir d’aujourdemain, je me lance dans l’étude des girapotames à travers les siècles !!! A moi le Renaucourt, ou pourquoi pas le Pullibel !!!

Pleinement satisfait de sa décision mais épuisé par tant de profondes réflexions, il retourna dormicouetter, entraînant dans ses délirêves le charonne ravi de l’aubaine !

J’adore ces bons moments de délire ! Que du plaisir. J’espère n’avoir pas fait de fautes d’orthographe 😀 😀 😀

A bientôt

LN – 22/10/2018

Publicités

35 commentaires sur “Onésime l’écriberlu

      1. cliquer sur ton image en haut à gauche, puis sur « profil gravatar » en bas puis sur wordpress en haut à gauche, puis sur le bon site ,enregistrer ( lire un peu pour vérifier je dis ça de mémoire lire ça sert à plein de choses pas juste à vérifier que le vin est mis en cave à la propriété ) 😉

        Aimé par 1 personne

  1. Il y a de la recherche dans ces mots et certains sont amusants et très parlants.
    J’apprécie tout particulièrement l’abomifreux que je me représente très bien, le côté mergnifique est bien trouvé comme néologisme, je vois en riant un gymnasticot en pleine action.
    En cas de déprime, je serais prêt à lire un livre d’un écriberlu pour partir qui sait dans des délirêves souhaitant ce que cet écrivain obtienne un jour le prix Renaucourt.

    Aimé par 2 personnes

    1. pour s »y essayer le mieux c’est de participer auprès de l’organisatrice ici
      https://jobougon.wordpress.com/2018/10/21/aia-2018-agenda-ironique-dautomne-2018/

      Pour faire mon intéressant je soulignerais que l’antériorité du procédé c’est Lewis Caroll qui utilisait considérablement le « port’manteaux » , mot-valise en français.
      D’autres langues réputées austères ne peuvent pas pratiquer cet art subtil … l’allemand par exemple. Le fait que l’agglutination fasse partie intégrante de la langue sa grammaire et ses usages explique cela ( j’y vois moi le signe que la langue française, et anglaise qui en est soeur cadette, portent la marque d’organisations sociales élitistes, avec piédestal incorporé, tandis que l’allemand est démocratique : dans un cas les écrivains de l’élite créent des mots et les peuples baragouinent, dans l’autre la langue est le reflet quotidien de la créativité de tous ses locuteurs, vulgaires locuteurs.( sur ce je vais changer de gravatar celui-ci me fait prendre au sérieux à un point que je peine à supporter. )

      Aimé par 1 personne

  2. Délirant ce texte qui me rappelle les écrits des écrivains surréalistes.
    Il m’a fallu le relire trois fois pour replacer certains néologismes dans leur contexte mais après un petit effort cérébral, j’avoue que je me suis bien marré.
    Chapeau bas à l’auteur de cette histoire et de ces lignes ais pour ce qui est d’Onésime, s’il veut décrocher ces prix auxquels il rêve, il serait bon qu’il abandonne la dormicouette et se mette vraiment à écrire.

    Aimé par 2 personnes

    1. j’ai fait un contre la montre en solitaire mdrrrrrrrrrrr mais on ne pourra pas dire que je n’ai pas participé 😀 quand les règles sont complexes mon neurone disjoncte et plus vite j’arrive au but moins le compliqué se complique 😀

      Aimé par 1 personne

      1. aucune obligation 😀 si la poésie suffit à la nourriture de ton âme pourquoi chercher plus loin….. ces exercices de style je les vis comme des jeux qui agrémentent mon quotidien et qui me font écrire sans exprimer mon moi profond……… juste le plaisir des mots revisités 😉

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s